diapo172017
slidegpln08
La charge de députée,
je l'exerce avec la conscience
de représenter et de porter
la voix de l'ensemble
de nos concitoyens
slidegpln00
Au Gouvernement,
j'ai voulu porter haut les valeurs du 20e,
par exemple pour favoriser la scolarisation
des enfants handicapés
slidegpln02
Je veux me battre pour les valeurs de la Gauche,
celles d'une société ouverte et respectueuse
des identités de chacun
slidegpl03
Notre 20e est un bel arrondissement
et un exemple de mixité pour l'ensemble du pays

Edito

Mobilisation historique des avocats

Les avocats multiplient les actions pour protester contre la réforme des retraites, à Caen notamment, les avocats se sont réunis en marge de l’audience solennelle de rentrée de la cour d’appel. Plus de 400 avocats, venus de toute la région, se sont réunis devant le palais et ont observé une minute de silence. Lorsque le premier président de la cour d’appel de Caen a déclaré ouverte l’audience solennelle de rentrée, les bâtonniers se sont levés en silence et ont quitté la salle. A Dijon, les avocats ont jeté leurs robes par terre au tribunal de Dijon. A Toulouse, les avocats se sont allongés au sol dans la salle des pas perdus du palais. Partout sur le territoire national des avocats se mobilisent contre la réforme des retraites.

Contrairement aux salariés, dont les cotisations sont prises en charge à 60 % par l’employeur, les professions libérales, dont les avocats, ont cette part à leur propre charge. Depuis des décennies, le régime autonome de retraite des avocats est financé par et pour les avocats.

Les conséquences de la réforme du régime des retraites pourraient mettre à mal ce régime. En effet, dans le cas où la réforme augmenterait le taux de cotisation des avocats, de 14 à 28 %, un nombre important de cabinets seraient mis en difficulté.

Ce régime autonome est en équilibre et ne coûte pas un euro aux Français. Il fait également preuve de solidarité puisque les avocats qui gagnent plus cotisent pour ceux qui gagnent moins pour une retraite de base à 1 450 euros par mois. Après la réforme, ce montant tomberait à 1 000 euros alors que les cotisations doubleraient. Par ailleurs environ 85 millions d’euros sont reversés chaque année au régime général.

Le régime universel proposé à ce jour par le Gouvernement, en faisant doubler les cotisations des avocats, risque de précariser davantage cette profession essentielle au bon fonctionnement de la justice et au libre accès au droit des citoyens.

Fondre le régime général des avocats dans le régime général, c’est augmenter la précarité des avocats, c’est rendre l’avocat inaccessible et c’est diminuer drastiquement la pension des retraités.

Les avocats demandent simplement à conserver un régime adapté aux contraintes de leur profession. Notre solidarité leur est acquise.

Selon les calculs de Valérie Rabault, la réforme des retraites va coûter 5044 euros de cotisations de plus pour un avocat gagnant 3300 euros.
« Pour beaucoup, cela risque de signifier de mettre la clé sous la porte ! »

Vidéo de son intervention à l’Assemblée Nationale ici >>>

George Pau-Langevin

L’actualité

Notre-Dame, le projet de loi

5 juin 2019|A l'Assemblée, Actualité, Projets de loi|

Discuté vendredi 10 mai en séance, le projet de loi pour la restauration et la conservation [...]

Exercice du métier d’avocat face aux campagnes de haine sur les réseaux sociaux

22 mai 2019|A l'Assemblée, Actualité, Interventions|

Mon intervention en vidéo ici Madame la garde des sceaux, je souhaite appeler votre attention [...]

Création d’une commission d’enquête sur l’utilisation du Chlordécone et du Paraquat en Guadeloupe et en Martinique

14 mai 2019|Actualité, Communiqués|

Les députés socialistes et apparentés ont utilisé ce mardi matin leur « droit de tirage » [...]

Question écrite n° 19622 – Précarité croissante des employés de la restauration ferroviaire

14 mai 2019|A l'Assemblée, Actualité, Questions écrites|

Mme George Pau-Langevin attire l'attention de Mme la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la [...]

Question écrite n° 19614 – Risques entraînés par le développement des auto-écoles en ligne

14 mai 2019|A l'Assemblée, Actualité, Questions écrites|

Mme George Pau-Langevin interroge M. le ministre de l'économie et des finances sur l'augmentation du nombre [...]

Se souvenir d’Anne Marie Javouhey

13 mai 2019|Actualité, Evénements|

Beau temps sur Cluny aujourd‘hui , face à la monumentale abbaye, pour cette balade mémorielle consacrée [...]

Pour me contacter

PERMANENCE

SANS RENDEZ-VOUS (*) :

  • Les Mardis de 14h00 à 16h00
  • Les Jeudis de 10h30 à 13h00

Au 8, rue de la cour des noues 75020 Paris

Merci de bien vouloir vous présenter à la permanence au moins 15 min avant la fermeture

(*) : Pour toute personnes souhaitant obtenir un soutien dans une démarche personnelle, problème de logement, situation administrative etc..

UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS (**) :

    Madame PAU-LANGEVIN recevra les vendredis matins

    (**) : Pour obtenir un rendez-vous, nous vous invitons à formuler votre demande motivée impérativement soit :

    • par mail (georgepaulangevin@gmail.com)
    • par courrier (8, rue de la cour des noues 75020 Paris)
    • Ne pas oublier d’y transmettre vos coordonnées

    Mon équipe

    Jean Frédéric BOURDEAU
    Jean Frédéric BOURDEAUAttaché parlementaire
    Margaux WAGNER
    Margaux WAGNERAttachée parlementaire