diapo172017
slidegpln08
La charge de députée,
je l'exerce avec la conscience
de représenter et de porter
la voix de l'ensemble
de nos concitoyens
slidegpln00
Au Gouvernement,
j'ai voulu porter haut les valeurs du 20e,
par exemple pour favoriser la scolarisation
des enfants handicapés
slidegpln02
Je veux me battre pour les valeurs de la Gauche,
celles d'une société ouverte et respectueuse
des identités de chacun
slidegpl03
Notre 20e est un bel arrondissement
et un exemple de mixité pour l'ensemble du pays

Edito

La rentrée en question

La rentrée n’a pas donné lieu à des dysfonctionnements majeurs et la presse s’est montrée plutôt bienveillante pour le nouvel occupant de la rue de Grenelle. Il est certain que Jean Michel Blanquer connait bien son sujet et arrive à ce poste avec une solide expertise, mais aussi un certain nombre d’opinions bien arrêtées sur nombre de questions.

Bien sûr les efforts de recrutement et de formation effectués durant les années antérieures, conjugués avec les évolutions démographiques ont contribué à détendre l’atmosphère.

Mais pour autant, on peut s’inquiéter de voir le ministre, sans ouvrir véritablement les débats, défaire petit à petit et sans évaluation préalable, les reformes impulsées durant la période antérieure par Vincent Peillon et Najat Vallaud Belkacem.

Or, selon toutes les études dont nous disposons, notre pays est celui ou les inégalités entre élèves au sein de l’École de la République est une des plus fortes. La France est un pays où l’écart entre les résultats des élèves issus de milieux socio-économiques favorisés et ceux des élèves issus de milieux défavorisés est fort important. L’action de la puissance publique nous semble devoir s’efforcer de faire reculer ces inégalités en améliorant notamment les conditions d’apprentissage des plus modestes. Or, les réformes annoncées, retour sur la réforme des rythmes éducatifs, retour aux classes bi langues, ne nous semblent pas aller dans le bon sens.

Le précédent Gouvernement pour lutter contre les inégalités scolaires avait réalisé une réforme de l’éducation prioritaire qui doit en principe être révisée tous les 4 ans pour permettre de faire coïncider les critères sociaux avec le nombre d’élèves et la situation géographique de l’établissement, de concentrer les moyens sur les établissements qui en ont le plus besoin. Aujourd’hui quelles sont les garanties sur la pérennité des moyens spécifiques accordés aux établissements scolaires en REP ou juste sortis du REP ?

Dans le 20ème arrondissement, des établissements situés à quelques centaines de mètres les uns des autres ont un nombre d’élèves issus de milieux défavorisés qui varie de 1 à 3 ce qui accentue les difficultés sociologiques dues à leur environnement. La mixité sociale en milieu scolaire est un facteur essentiel du vivre-ensemble. En quoi les reformes proposées par l’actuel ministre pour le collège peuvent-elles améliorer la nécessaire mixité ?

Dans diverses interventions publiques, M. Blanquer a rappelé qu’il veut une école de la confiance. Or la démission du président du Conseil supérieur des programmes M. Michel Lussault jette une ombre sur les relations de confiance entre le ministre et cette structure qui regroupe des universitaires respectés.

Par ailleurs il est surprenant d’entendre un responsable aussi averti, relancer la querelle sur la méthode globale qui n’est plus guère utilisée pour apprendre à lire. De même, alors qu’il dirigeait la plus importante direction du ministère au moment où des études fort sérieuses ont mis en cause l’organisation des temps de l’enfant dans notre pays où les apprentissages sont concentrés sur des journées trop longues, en nombre insuffisant, il est surprenant qu’il revienne en arrière sur la réforme des rythmes qui, après une période conflictuelle, avait trouvé sa place dans le paysage éducatif.

Enfin, on ne saurait trop s’alarmer de la suppression des contrats aidés qui va priver les écoles de concours précieux, soit pour épauler les directeurs, soit pour prendre soin des jeunes élèves handicapés, soit pour animer la vie scolaire. Les municipalités pourront difficilement les remplacer avec des contrats de plein exercice. S’ouvre donc pour les associations partenaires de l’école, sportives ou culturelles une période de forte incertitude. Le groupe Nouvelle Gauche a donc obtenu la nomination d’une mission d’information sur le sujet.

signature2

L’actualité

Question pour la séance publique Examen du Projet de Loi de Finances Enseignement scolaire Première lecture Lundi 13 novembre 2017

22 novembre 2017|A l'Assemblée, Actualité, Interventions, Projets de loi|

Monsieur le Ministre, Le budget de l’Education nationale est apparemment en hausse, puisque le projet de [...]

Question pour la commission élargie Examen du Projet de Loi de Finances Enseignement scolaire Première lecture Vendredi 3 novembre 2017

22 novembre 2017|A l'Assemblée, Actualité, Projets de loi, Questions écrites|

Monsieur le Ministre, Le budget de l’Education nationale est apparemment en hausse, puisque le projet de [...]

Mon intervention dans le cadre de l’examen du budget de l’Enseignement supérieur

10 novembre 2017|A l'Assemblée, Actualité, Interventions|

M. le Président, Mme la Ministre, mes chers collègues, Le budget de l’enseignement supérieur et de [...]

60 ans de la « Fondation Jeunesse Feu Vert »

9 novembre 2017|Actualité, Dans le XXe, Evénements, Vie de la circonscription|

Quel plaisir pour moi d’avoir assisté le jeudi 9 novembre 2017 à la mairie du 12e, [...]

Question au Gouvernement sur l’avenir de la Cité des Outre-Mer

8 novembre 2017|A l'Assemblée, Actualité, Interventions, Presse / Médias, Vidéos|

Le 8 Novembre 2017 j'ai interpellé le gouvernement sur la remise en cause de la création [...]

Question écrite sur la fin des contrats aidés

2 novembre 2017|A l'Assemblée, Actualité, Questions écrites|

Mme George Pau-Langevin alerte Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la diminution [...]

Pour me contacter

PERMANENCE

SANS RENDEZ-VOUS (*) :

  • Les Mardis de 14h00 à 16h00
  • Les Mercredis de 10h00 à 13h00

Au 8, rue de la cour des noues 75020 Paris

Merci de bien vouloir vous présenter à la permanence au moins 15 min avant la fermeture

(*) : Pour toute personnes souhaitant obtenir un soutien dans une démarche personnelle, problème de logement, situation administrative etc..

Madame PAU-LANGEVIN reçoit SUR RENDEZ-VOUS (**) :

  • Les Jeudis après-midi

(**) : Pour obtenir un rendez-vous, nous vous invitons à formuler votre demande motivée impérativement soit :

  • par mail (georgepaulangevin@gmail.com)
  • par courrier (8, rue de la cour des noues 75020 Paris)
  • Ne pas oublier d’y transmettre vos coordonnées

Mon équipe

Jean Frédéric BOURDEAU
Jean Frédéric BOURDEAUAttaché parlementaire
Margaux WAGNER
Margaux WAGNERAttachée parlementaire