Mme George Pau-Langevin alerte Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l’exposition massive aux ondes électromagnétiques et la prise en charge des personnes souffrant d’électro-hypersensibilité. La multiplication des antennes-relais de téléphonie mobile et de bien d’autres sources comme les nouveaux compteurs d’électricité « Linky », liés à la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, génèrent des champs électromagnétiques et certains citoyens s’inquiètent des conséquences des émissions d’ondes électromagnétiques. La présence de certaines antennes téléphoniques à proximité immédiate des habitations pose question. En effet, certaines personnes sont affectées et se plaignent de problèmes de santé qui peuvent rendre totalement impossible une activité professionnelle. Le diagnostic d’hypersensibilité aux champs électromagnétiques, confirmé par un praticien, conduit dans certains cas à un arrêt de travail. Il existe un syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques reconnu par l’Organisation mondiale de la santé qui se caractérise par la perte de la mémoire de fixation, des difficultés de concentration, une désorientation spatiale et des troubles du sommeil. Aussi, elle lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures que le Gouvernement entend prendre sur ce sujet. Elle souhaite également connaître la position du Gouvernement vis-à-vis de solutions alternatives, telles que les antennes à faible puissance et dont l’efficacité a été saluée par l’agence nationale des fréquences, à la fois en termes de débit et de sécurité sanitaire.