En ce jour de la fête du travail, George Pau-Langevin, ancienne ministre des Outre-mer et députée de la XVème circonscription de Paris, tient à rappeler, par fidélité, le souvenir de Pierre Bérégovoy, qui nous a tragiquement quittés il y a vingt quatre années, le 1er mai 1993. Cet homme du peuple, né dans un milieu ouvrier, ancien cheminot, autodidacte, militant socialiste fervent, s’était hissé aux plus hautes responsabilités républicaines : secrétaire général de l’Elysée, ministre des Affaires sociales, ministre de l’Economie, Premier ministre. “Dans la nuit de ce monde, le juste brillera” est-il écrit sur la tombe sous laquelle Pierre Bérégovoy repose au cimetière de Nevers. Que ce juste continue à briller parmi nous en ce jour de la fête du travail, qui est aussi la sien.